Blitzkrieg

Publié le par Jérôme Theuillon



 La stratégie de la "Blitzkrieg" (guerre-éclair) a été mise au point par le général Heins Guderian.
 
Cette stratégie cherche à rompre rapidement le front ennemi, par une attaque  foudroyante et  à encercler par la suite les troupes ennemies sans se préoccuper des poches de résistance, qui seront réduites par le deuxième échelon, le plus souvent de l'infanterie traditionnelle

l'utilisation combinée d'armes mobiles et offensives tels que blindés (concentré dans des divisions blindées "Panzerdivisions"), artillerie et infanterie motorisées, le tout soutenu par des avions d'attaque au sol à l'exemple du tristement célèbre bombardier en piqué "Ju-87 Stukas".  Parfois même s'ajoutait un "enveloppement vertical" par des unités parachutées ou aéroportées. 

Le tout lié par un système de communication  à grande distance. Sans oublier  des approvisionnements suffisants en matériels, munitions et carburant et ceci sur des lignes parfois distendues

Miser sur la vitesse, la surprise et sur l'impression "d'omniprésence" pour acquérir la prise d'ascendant moral sur un ennemi décontenancé, enfoncé, ou tourné et dépassé selon le cas. Cela requiert de la part des officiers audace et initiative, dans le cadre général des ordres reçus 



Publié dans Histoire 3eme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article