La Shoah par balles

Publié le par Jérôme Theuillon

 

Depuis 15 ans, un prêtre catholique, le Père Desbois, et l’association Yahad-In Unum travaillent sans relâche pour recueillir les témoignages sur les massacres des juifs en Ukraine entre 1941 et 1944 : « la Shoah par balles ».

Près de 1,5 million de personnes ont ainsi été assassinées par les Einsatzgruppen, ces unités de tuerie mobiles qui fonctionnaient derrière la ligne allemande du front de l'Est, assistées par des éléments de la police allemande, des Waffen SS ou des collaborateurs ukrainiens.

 

 

Les témoignages et les photos prises par les Allemands permettent  d’établir les différentes étapes de ces massacres qui se déroulent toujours selon les mêmes modalités :

1) les Juifs sont convoqués par voie d’affichage, radio ou haut-parleurs, des Ukrainiens sont réquisitionnés.

2) Les Juifs sont arrêtés, puis acheminés vers le lieu d’exécution.

Pour déplacer les Juifs vers le lieu d’exécution les nazis emploient souvent la ruse en leur annonçant leur transfert à l’Est, à Kiev, ou en Palestine ; le regroupement dans des ghettos ; les arrestations au domicile.

3)L’attente : Les Juifs sont déshabillés, on leur confisque leurs derniers biens.

4) On place les victimes au bord des fosses. Le commando les exécute d’une balle tirée dans le dos.

5) Après la fusillade, les populations locales sont réquisitionnées pour reboucher les fosses. Elles racontent que de nombreuses victimes sont encore vivantes à ce moment-là.

6) Les Allemands organisent une fête dans le village. Les biens et les vêtements des Juifs sont triés, distribués ou vendus.
Source: mémorial de la Shoah                                                      

                                               Le Massacre de Babi Yar

Le 28 septembre 1941, des membres de l'einsatzgruppe C (groupe mobile d’extermination), assistés par d’autres unités SS, de la police allemande et d’auxiliaires ukrainiens, exécutèrent par petits groupes plus de la moitié de la population juive de Kiev au lieu-dit Babi Yar, nom d’un ravin situé au nord-ouest de la ville. Il s’agit de l’un des plus importants meurtres de masse perpétrés au cours de la Seconde Guerre mondiale. D’après les rapports présentés par l’Einsatzgruppe C à l’état-major, 33.771 Juifs furent massacrés en deux jours.

 

Pour aller plus loin :
-Christopher BROWNING , Des hommes ordinaires. Le 101° bataillon de réserve de la police allemande et la solution finale en Pologne,  Les Belles Lettres 1994

-Ralph OGORRECK, Les Einsatzgruppen   Éd. Calmann Lévy / Mémorial de la Shoah, 2007

 -Christian INGRAO, Les chasseurs noirs : la brigade Dirlewanger   Éd. Perrin, 2006

Publié dans Histoire 3eme

Commenter cet article