Corrigé du brevet blanc : les populations civiles sous l'occupation

Publié le par Jérôme Theuillon

 

Sujet 1 : Les populations civiles sous l’occupation

 

ANALYSE DU SUJET :

Il s'agit de montrer que les populations civiles ont vécu différemment la 2nde Guerre mondiale: certaines ont été persécutées, d'autres ont supporté difficilement cette occupation, certaines ont résisté tandis que d'autres collaboraient.


1) QUESTIONS


Question 1 (3 pts) :

Les expressions de ce témoignage montrant :

 a) que les Juifs sont persécutés, sont : "Ces pauvres gens sont emmenés de force [...]", "On sépare les familles [...]", "Les enfants rentrant de l'école ne retrouvent plus leurs parents" ;

 b) que les civils allemands vivent aussi dans la terreur : "Des centaines d'avions survolent la Hollande pour bombarder et mettre en ruine les villes allemandes ; ".

 

Question 2 (3 pts) :

Ce document fait allusion au problème de la pénurie alimentaire, aux difficultés de ravitaillement et au rationnement des populations civiles qui en découle. Les éléments du document qui nous le montrent sont le texte de l'affiche ("Economisez le pain" par exemple) et le ticket de rationnement placé sous le pain.

 

Question 3 (2 pts) :

 D'après le document 1, les actions qui montrent que certains civils refusent la domination nazie sont la cache des juifs ou de résistants, et dans le document 3 les actes de sabotage des résistants.

 

2)LE PARAGRAPHE ARGUMENTE (10 pts)


Pendant la 2nde Guerre mondiale, et plus particulièrement lors de l'occupation allemande, les populations civiles ont été confrontées à des situations pénibles et ont adopté des comportements différents.


Des populations sont persécutées. Dans « Mein Kampf » Hitler établit une hiérarchie des races, définissant celles qui doivent être exterminées tels les Juifs et les Tsiganes. A partir de 1942, dans les pays occupés, les SS et la Gestapo, parfois avec l'appui des autorités locales, organisent des rafles contre les populations juives afin de les envoyer vers les camps de la mort. Un véritable génocide est ainsi perpétré par les nazis contre les juifs et les Tziganes (Environ 6 millions de personnes exterminées).


Des populations qui tentent de supporter cette occupation. La grande majorité des civils, même allemands, vit dans la peur des bombardements. L'omniprésence des uniformes allemands, le couvre-feu, les contrôles d'ausweiss, les représailles après les actions de résistance créent une situation de terreur.

L'exploitation économique des pays occupés par le Reich entraîne la pénurie des produits de base et oblige les gouvernements à mettre en place le rationnement tandis que certains ont recours au marché noir.


Des populations qui collaborent, des populations qui résistent. Dans chacun des pays occupés, une minorité de la population s'engage dans la voie de la collaboration par choix idéologique ou par intérêt : Dénonciations de juifs ou de résistants, soutien économique à l'occupant sont le quotidien de ceux qui choisissent le camp de l'Allemagne.

Une autre minorité de la population refuse l'occupation allemande et choisit de résister. Organisés en réseaux ou en mouvements, les résistants continuent la lutte en menant des actions de sabotage, de renseignements, en assassinant des officiers allemands, en diffusant des journaux clandestins...


Ainsi les populations civiles ont-elles subi durement mais différemment la Deuxième Guerre mondiale.

Publié dans Histoire 3eme

Commenter cet article